Le Modèle – Fonctionnement

Le Modèle de maturité pour les droits de la personne (le Modèle) propose une démarche simple qui aide les organisations à créer et à maintenir un environnement où les droits de la personne sont pleinement intégrés aux activités quotidiennes.

Le Modèle aide les organisations à instaurer et à maintenir une culture de travail fondée sur l’égalité, la dignité et le respect. C’est un processus par étapes qui accroît la capacité d’une organisation à prévenir et à régler les problèmes liés aux droits de la personne. Il comporte cinq niveaux et cinq éléments clés qui permettent de déterminer la « maturité » de l’organisation par rapport à ses compétences en gestion des droits de la personne en milieu de travail. Les cinq niveaux sont les suivants :

  1. Intégration amorcée
  2. Intégration définie
  3. Intégration bien gérée et systématique
  4. Intégration prévisible et durable
  5. Intégration continuellement optimisée

Chacun des cinq niveaux est assorti d’éléments clés qui sont évalués à l’aide d’indicateurs et de résultats. Les indicateurs aident l’organisation à déterminer le degré de maturité qu’elle a atteint par rapport à chacun des éléments clés suivants :

  1. Leadership et responsabilisation
  2. Communications et consultations
  3. Harmonisation des politiques et des processus
  4. Renforcement des capacités et des ressources
  5. Mesure du rendement et amélioration continue
Pour en savoir plus, voir le tableau – Les cinq niveaux du Modèle de maturité

L’étape suivante

L’organisation qui souscrit à l’idée d’utiliser le Modèle doit d’abord faire une autoévaluation de sa situation à l’aide des outils fournis par la Commission. Un Guide de mise en œuvre détaillé facilite la démarche.

Cette démarche consiste à répondre à des questions comme :

  1. Les membres de la haute direction de l’organisation se sont-ils engagés à instaurer une culture des droits de la personne?
  2. Les membres de la haute direction ont-ils suivi une formation sur la Loi sur l'équité en matière d'emploi et sur la Loi canadienne sur les droits de la personne?
  3. Offre-t-on une formation sur les droits de la personne aux employés?
  4. Tient-on compte des droits de la personne dans l’élaboration des politiques et des procédures?

À chaque niveau, les résultats de l’autoévaluation aident l’organisation à déterminer où elle en est, à décider du but à atteindre et des mesures à prendre pour y parvenir. Une telle approche lui permet d’adapter facilement le Modèle à ses besoins particuliers.

Après sa première autoévaluation dans le cadre du Modèle de maturité pour les droits de la personne (le Modèle), l’organisation reçoit une « analyse des lacunes » indiquant ce qu’elle doit faire pour atteindre pleinement chacun des niveaux. Pour chaque question, l’utilisateur cerne les lacunes et élabore un plan d’action pour parvenir au niveau de maturité souhaité dans un délai donné.

Le plan d’action s’appuie sur les travaux réalisés au cours du processus d’évaluation, y compris la définition préalable des étapes à suivre pour aller de l’avant. L’organisation adapte son plan d’action en fonction de ses besoins et établit des mesures concrètes pour mettre en œuvre les améliorations organisationnelles nécessaires.

L’objectif est d’améliorer constamment ses compétences en regard de chacun des cinq éléments. Si l’organisation atteint le niveau cinq, c’est qu’elle a réussi à instaurer une culture de travail pleinement inclusive et durable.

Pour en savoir plus sur les avantages que votre organisation pourrait tirer du Modèle, veuillez consulter la Foire aux questions ou Contactez-nous.

Prêt à relever le défi? Inscrivez-vous

Date modified: